texts

Tic Tac

Tic tac tic tac…

Je m’enfonçais dans la jungle humaine qui dévastait les rues du soir, malgré le froid, les pieds se bousculaient dans les grosses flaques d’eau.

Je cherchais quelque chose, ou plutôt quelqu’un et le temps ne me voulait pas comme alliée, surtout ce soir, il ne voulait pas me passer quelques minutes.

Je n’avais pas le temps de dire au temps de me filer quelques dizaines de secondes supplémentaires. Il ne restait plus que moi, les réverbères de la nuit et une petite étincelle d’espoir.

Je me souviens de l’adresse, je m’en souviens très bien, j’y étais la dernière fois et une part de moi y était restée.

Je ne viens surtout pas la récupérer, au contraire. Je reviens pour y laisser une autre part. Et un jour, lorsque je n’aurais plus de quoi laisser derrière moi, j’y resterais jusqu’à la fin des temps…

J’y resterais peut-être ou j’y laisserais toutes mes parts vivantes…il fallait que je le sache.

Tic-tac Tic-tac…

Mes bottes de déchainaient sur le sol, mes cheveux protégés par mon bonnet essayaient de s’échapper et mon sac à dos remplis d’émotions allait se défouler avant même d’arriver.

Comme si la ville s’était transformée en labyrinthe,

Comme si ses rues s’étaient déformées,

Comme si toutes sortes de logiques s’étaient évaporées.

Mon cerveau ne fonctionnait plus, il était gelé par le froid, gelé par l’idée de ne pas y arriver…

Les aiguilles de ma montre touchaient à 7 :30, la nuit se faisait plus noire en hiver.

Le paysage autour de moi se faisait de plus en plus familier,

Je souriais bêtement en accélérant le pas, je reconnaissais ici, oui je reconnaissais…

Mes pas se précipitèrent, se jetèrent sur ce que je cherchais depuis longtemps enfoui tout au fond de moi.

La rue aux plantes vertes se dressait majestueusement devant moi. Des lumières par ci et par là illuminaient la ruelle et ses petits magasins.

Pour la première fois, je me figeais et mon cœur remplaçait le déchainement de mes pas.

A droite, une petite lumière, un groupe de touriste qui sortait du magasin,

Des petites discussions se faisaient entendre, ni trop discrète ni trop bruyante, juste des paroles du soir…

J’attendais derrière le mur appauvri par le temps et embelli par des fleurs naissantes.

Les magasins fermaient, mais il restait celui à droite, toujours allumé, je n’arrivais pas à apercevoir qui était à l’intérieur sans être aperçue.

Tic-tac tic-tac…

Les aiguilles de ma montre pesaient lourds à mes oreilles, le tambourinement de mon cœur m’envahissait… je ne voulais rien entendre, sauf….

Un jeune homme sortit du magasin, ferma le grillage de la porte. Il salua son voisin, échangea quelques paroles et reprit sa route en ma direction.

Va-t-il me reconnaitre ?

Mais bien sûr, nous avons tellement discuter la dernière fois…

Va-t-il être content de me revoir ?

Mais bien sûr, il avait tellement l’air de vouloir me revoir…

Va-t-il continuer son chemin en ma compagnie ?

Mais bien sûr…

Tic.

Je me retrouvais bousculer par quelqu’un. Mon sac à dos par terre.

Tac.

C’était lui.

Je le regardais les yeux grands ronds, avec tout l’espoir que j’avais,

Je ramassais mon sac à dos, m’apprêtant à dévaler toutes les émotions que je cachais…

Il me sourit, s’excusa dans cette langue dont je n’avais pas encore eu le temps d’apprendre que quelques mots banaux

Et il continua son chemin… sans ma compagnie.

Etrangère dans cette ville, seule dans une rue illuminée par quelques réverbères, il était passé sans même me reconnaitre. Il avait enfoncé ses yeux dans les miens sans rien y lire. Il avait tout oublier et moi aussi.

J’y avais oublier encore une part de moi, une part bien plus vivante que l’autre.

Le temps qui filait à toute vitesse me paraissait une éternité dorénavant.

Mon sac à dos tellement lourd en courant, devenait léger à présent, très léger pour y contenir quoi que ce soit,

Même quelques émotions nouvelles ne pouvaient s’y immiscer.

Mon sac à dos était vide et moi aussi.

 

Advertisements
Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s