texts

A l’horizon

Le ciel était d’un bleu clair en cette matinée de printemps, ma tasse de café noire avait pour reflection la reine des étoiles.

La mer et le ciel à l’horizon se confondaient, ne faisant qu’un en fin de compte, malgré toute la distance qui les oppose sur le grand large.

C’est tout à fait comme nous, nous les humains. Pendant une grande partie de notre vie, on ne se rend pas compte de l’horizon. On ne sait pas ce qui se passe, qui sera là, que serait-on… On est absorbé par le grand large.

Dans la vie, il existe plusieurs horizons, à chaque fois qu’on arrive à l’une de ces frontières, on y garde quelque chose ou quelqu’un, et peut être les deux.

Durant notre traversée du large, existe des personnes qui nous tirent vers le bas, vers l’obscurité sous marine… existe d’autres qui nous envoient des dauphins sauveteurs, nous aidant à traverser, et à atteindre notre horizon.

Ces personnes là, sont celles qui resteront avec nous jusqu’à la fin des temps, si seulement on arrive à deceler leur effort et leur amour.

Il existe toujours du bien dans la vie, celle ci mérite d’être vécue jusqu’à la toute fin.

Il existe des personnes qui illuminent votre vie, regardez de plus près, elles peuvent être partout…

Votre famille, source de votre vie, qui vous encercle d’amour, quand vous oubliez de vous aimez vous même,

Le gardien à l’université qui vous sourie tous les jours comme si vous êtiez la 8ème merveille du monde,

Votre ami d’enfance qui n’a aucune idée à quoi vous ressemblez aujourd’hui sans l’aide de facebook, mais qui vous parle régulièrement,

Votre professeur qui croit en vous, dur comme fer, qui est bien plus cool que vos potes, qui vous donne envie de vous battre, qui vous donne le sourire même après 6heures de cours, bref, un membre de la famille que la vie vous a fait découvert,

La vieille dame du 5ème,qui remercie Dieu de vous avoir comme voisin : vous êtes le seul à écouter sa séance météo matinale,

Des collègues qui finissent par devenir des amis, qui vous font rires, qui croient en vos capacités et sont heureux lorsque vous l’êtes aussi,

L’étranger que vous avez rencontrer lors de votre voyage, qui vous a montré la beauté des coincidences, même si tout s’est terminé en quelques minutes…

Le vieil homme, le sage, le grand père, à qui vous racontez tout, qui admire le temps passé avec vous pour prier et mêler jeunesse et vieillesse…

Bref, voilà, des personnes magnifiques qui vous donnent le sourire, lorsque la vie porte son masque de cruauté.

Personne ne peut vous arracher ces gens là, ils sont là, dans votre coeur et pour une fois la vie a bien choisi vos anges gardiens. On lui doit un merci, tout au bout, à l’horizon.

Advertisements
Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s