texts

Le Chemin de la Rose

Les rues sont infinies, les possibilités multipliées, les chemins croisés, un labyrinthe unique, le labyrinthe de la vie.

Tout le monde cherchait sa voie, on se bousculait dans les passages étroits de ce labyrinthe. Moi, un sac sur le dos, une carte dans les mains, je guettais, j’observais, j’essayais de m’en sortir sans pour autant le vouloir. J’aimais bien la géographie, mais là je ne comprenais pas grand chose. Il y avait des milliards de chemins, de flèches, d’indications…

Je choisis une voie au hasard et hop. Le hasard comme toujours, un secoureur de court instant qui peut se transformer en ennemi de la mémoire pour la vie… Mais on n’a pas toujours le choix.

Je longeais le chemin de droite, nommé sur ma carte “Chemin De La Rose”. Des gens couraient déjà par là essayant toujours de se sauver. Ce chemin comme son nom l’indique était rempli de rose dans ses ruelles étroites. Les poumons fleuris, je marchais fredonnant un air de campagne…

Une femme m’interpella, me secouant la carte sous mes yeux, elle était paniquée comme tout le monde d’ailleurs, mais elle était la seule à s’occuper de quelqu’un d’autre qu’elle même:

“Hé Ho !! Il n’y a pas de temps!! Ca va pas la tête de te promener ainsi et de chanter?”

“Pas de temps pourquoi? Regarde les roses et tout et regarde là bas il y a….”

“Oh mais arrête… c’est toi qui devrait regarder ta montre avant qu’il ne soit trop tard…”

Elle avait compris que je n’avais rien pigé.

“Le succès, la joie de vivre et l’amour, tu ne les retrouveras pas dans tes roses… Vite depêche toi! Tu dois les retrouver avant que tout ne s’achève…”

Elle s’en alla.

“Tu ne les retrouveras pas dans tes roses”… mais n’importe quoi…

Le succès? Pour moi, ce n’est sûrement pas faire comme les autres. Ici tout le monde se tue pour se sauver, et moi j’ai eu le courage de prendre la voie que je voulais.

La joie de vivre? Le chemin de la rose me rend heureuse, j’essaie de ne pas penser à ce que le labyrinthe de la vie nous préserve… Je vis donc chaque instant.

L’amour?  Je ne l’ai pas encore trouvé dans une autre personne… Mais je m’accepte et je m’aime moi même, et personne ne sera aimé sans avoir appris à s’aimer complètement en premier.

Je jettais ma carte par terre, le sac à dos aussi et j’enlevais mes talons… pieds nus je courais dans le Chemin de la Rose… Je dansais et j’admirais chaque pétale fleurissante…

Au bout du chemin, une lumière jaillissait, et une ombre venait à ma rencontre…. Une personne qui avait choisit le même chemin que le mien, qui avait trouvé son succès et sa joie de vivre…

Et moi même je venais de trouver les trois élements…

Qui a dit que je ne trouverais rien dans les roses?

 

 

 

 

Advertisements
Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s