texts

La lune

J’étais à la page 390 de mon bouquin, l’histoire prenait un rythme de fou. A la page 380, Elise, avait tout pour la rendre heureuse. Ici, à la page 390, tout était perdu pour elle. C’est fou comme tout peut basculer en 10 pages!

Mais ce qui m’a attirée le plus c’était cette phrase là: ” Ce qui est destiné à toi trouvera toujours son chemin vers toi, malgré la vie.”

J’avais férmé le livre avant même de finir mon chapitre. Derrière moi la vitre du salon me rappelait que le soleil avait terminé sa mission du jour… et qu’elle se préparait à présent à illuminer la lune.

J’allumais des bougies, comme chaque soir. Je m’asseyais près de ma fenêtre attendant l’apparition du croissant dans l’obscurité. J’avais une question à lui poser… elle, la lune me répondait toujours.

Accrochée dans ce ciel obscur sans nuage, elle me fit signe d’ouvrir ma vitre pour discuter. Elle était belle ce soir, sa lumière était claire, bien plus claire que d’autres nuits.

Ma voix en écho resonna: “Est-ce que vraiment chaque déstinée revient? ”

Elle sourit avant de me répondre. Comment je le sais? Et bien un croissant de lune sourit toujours, voilà, même lorsqu’il est triste…

“Voilà une belle pensée provenant d’un beau livre, mais la réalite est toute differente. Je ne dis pas que la destinée ne revient pas, je dis seulement qu’elle ne revient pas toujours.”

“Et pourquoi pas toujours?”

La chaleur de son sourire était moins palpante à présent et sa lumière moins brillante…

“Pourquoi à ton avis le soleil m’illumine chaque soir?”

Elle ne m’avait même pas répondu… mais je ne voulais pas la contrarier donc je répondis:

“Parce que c’est son rôle!”

Elle sourit à nouveau de toutes ses dents, les étoiles à côté d’elles gloussaient et pouffaient de rire. En gros, la galaxie se moquait de moi.

“Ce sont des mythes tout cela ma belle, penche toi encore plus près à ta fenêtre, je vais te dire un secret… Le soleil m’aime.”

“Et toi?”

“Moi aussi”

“Mais… vous ne vous rencontrez jamais…”

“Helas! Voilà pourquoi chaque déstinée ne revient pas toujours,car comme le soleil et lune, leurs univers ne sont pas fait pour se rencontrer. Triste histoire n’est ce pas? On s’y habitue. ”

Son sourire s’était effacé. Mais elle était encore plus charmante, ma lune. Je l’observais de mes grands yeux et je réalisais à présent pourquoi le soleil l’aimait tant. Même triste, elle rayonnait, en fait, c’est surtout lorsqu’elle était triste, que le soleil lui envoyait ses plus beaux rayons.

Les nuages venaient la couvrir… elle me lançait ces derniers mots :

“Aie confiance en la vie. Mais pas trop. Apprivoise la. Peut être,elle ne te donnera pas tout ce que tu voudras à la fin… mais tu auras au moins essayer. Mais je suis certaine, que dans un autre monde et dans un autre temps, tu retrouveras ce qui t’appartiens. D’ici là, illumine les autres, illumine ceux que tu aimes, malgré tout. Et surtout illumine toi, toi même. Et si un jour, tu te sens triste, comme moi ce soir, tu sentiras la chaleur des tiens pour te rendre la joie. Un jour dans un autre monde, le soleil, la lune et ta déstinée seront tous à tes côtés.”

Advertisements
Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s