texts

L’humanité?

J’écris des notes, je barres. Je réecris la même chose puis je me décide à nouveau de les enlever.

Les mots ont un pouvoir limité face aux sentiments. On ne peut pas tout écrire.

Je me lève et m’assois dehors sur le sol glacé. Aux alentours, personnes. Uniquement deux chats qui dorment sur mon paillasson. Il s’agit des chats de mon voisin. Ils viennent toujours chez moi, me rendre visite vers 4 heures du matin et lorsque les rues commencent à s’inonder de gens, ils repartent chez eux.

En fait, ils savent que je me lève à peu près tous les jours à cette heure ci et que je m’assois dehors. Ils viennent toujours ensemble, ils traversent la rue et se figent devant ma porte, les yeux rivés sur moi.

Je ne sais pas pourquoi ils s’intérèssent à moi. Peut être parce que je ne les chasse pas comme le fait la majorité des gens habitant cette rue. Je les laisse là, l’un collé à l’autre, m’observer à 4 heures du matin.

Je n’aime pas les yeux des chats. Mais eux, c’est quelque chose d’autres. Ils me regardent avec tendresse, ils me tiennent compagnie. Je ne leur dirais jamais d’aller voir ailleurs.

On ne dit jamais cela aux êtres qui ont l’unique intention de t’accompagner dans ta solitude.

On ne dit jamais cela aux êtres qui ont l’unique intention de voir si tu vas bien.

On ne dit jamais cela aux êtres qui ont l’unique intention de t’aimer à leurs façons.

Je ne les nourris pas. Je les observe comme ils le font eux aussi avec moi. Ce qui m’a toujours surpris aussi, c’était qu’ils étaient toujours deux à venir, l’un ne venait pas sans l’autre et c’était beau à voir.

Cela fait plusieurs mois et c’est toujours la même chose. Cette fois, je décide de leur donner un bol de lait bien frais.

Au moins, ils le méritent.

Au moins, ils prennent le risque de traverser la rue à 4 heures du matin pour venir m’observer assise par terre, perdue dans mes pensées, les observant tout en ne les observant pas, essayant de comprendre pourquoi deux chats pouvaient agir de façon humaine alors que même certains humains n’arrivaient pas à le faire?

L’humanité, c’est un mot que nous avons inventé parce qu’on est des humains, mais l’humanité, c’est un acte que d’autres êtres appliquent parce qu’ils ne se perdent pas dans les mots et les apparences.

Un humain m’a déjà dit d’aller voir ailleurs.

Les deux chats de mes voisins ne l’ont jamais fait et ne le feront jamais.

 

 

 

Advertisements
Standard

3 thoughts on “L’humanité?

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s