texts

Si je pouvais je resterais à jamais ici

Je voyais de mon hublot les lumières de la ville, la mer et le port. Je voyais mon reflet aussi, pas très rassurée mais ravie de voir enfin ma destination.

Je connaissais le nom de certaines rues par coeur, je me débrouillais bien sans connaitre la langue, j’avais encore des choses à découvrir, j’aimais tellement cette ville.

Dès mon arrivée, je prendrais un de ces taxis jaunes pour aller au port. Je trouverais un spot convenable pour me libérer, me laisser emporter par la brise du soir, par l’étrangeté de cet endroit et par son charme.

Je te dirais de me retrouver au port. Tu seras surpris que je sois revenue. Je te dirais de m’attendre au cente ville. Tu me demanderas si je suis vraiment revenue. Je te dirais de me retrouver devant la Cathédrale que tu connais bien. Et là, tu te décideras peut-être à venir et tu me demanderas sûrement pourquoi je suis revenue.

Le taxi jaune pour aller au port est ma priorité cette fois. Tout dégager, s’attendre au meilleur comme au pire. Se vider tant qu’on peut avant d’encaisser à nouveau.

On se rapproche encore plus de la terre, je vois désormais la ville avec plus de détails. Le ciel est plus beau ici, le temps passe plus vite. Les journées semblent avoir un sens, les nuits ont un air plus doux. La vie se passe ici, les espoirs naissent ici et le future se joue ici.

Les roues enfin sur le sol, je m’apaisais un peu.  S’il le fallait je reviendrais des millions de fois et si je pouvais je resterais à jamais ici.

 

 

 

Advertisements
Standard

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s